La faune et flore albanaise

Peu de pays au monde, proportionnellement à leur superficie, possèdent une si grande variété de plantes, comme c'est le cas pour l'Albanie. La diversité du climat, la composition géologique et géographique de l'Albanie permettent une grande richesse de la flore et de la faune albanaises. Au lendemain de la Libération du régime dictatorial, le gouvernement albanais, conscient de la grande richesse que représentent la flore et la faune, a pris des mesures afin d'en assurer la préservation et l'exploitation rationnelle au profit du peuple tout entier. On regrette cependant la pêche et la chasse non-contrôlées, qui peuvent conduire à l'extinction de certaines espèces protégées, la législation vis-à-vis de ces deux pratiques n'étant que trop peu réglementée et surveillée.

 

large_img_2089.jpgLa flore

L'Albanie voit croître sur son sol quelques 3.200 espèces de plantes qui représentent non-seulement la majeure partie de la flore balkanique, mais qui comprennent aussi des plantes de régions plus lointaines.

Typiquement caractéristique de la végétation présente dans le bassin méditerranéen, voire même assez semblable au maquis du Sud de la France, on retrouve oliviers, vignes et arbres fruitiers, et notamment figuiers, orangers ou citronniers. Cependant, le paysage propose plus ou moins des fruits différents selon les saisons : les cerisiers fleurissent en mai, les plaqueminiers (arbre du kaki) bordent les voies routières de toute la moitié Nord du pays en novembre, et la culture de noix et de fruits à coque est très répandue dans les zones montagneuses albanaises.

Citons également la bruyère, le chêne aegilops, le genêt ou le cyprès. Le parc national de Llogara au bord de la côte ainsi que celui de Divjaka offrent de magnifiques ballades au milieu de pinèdes pratiquement sauvages, c'est à cette occasion que vous pourrez sans doute croiser un lynx.

L'intérieur des terres rappelle plus globalement l'Europe centrale avec ses montagnes et ses forêts de conifères. En fonction de l'altitude à laquelle vous vous trouvez, la végétation se fera plus ou moins dense.

La flore de l'Albanie comprend également, près de 300 plantes médicinales, encore utilisées pour remédier aux petits comme aux grands maux. Cette flore riche et variée a fait le cas d'études assez diverses par des spécialistes albanais.

 

La faune 

La douceur du climat, l'abondance des forêts, l'hydrographie et la topographie du pays ainsi que le caractère montagneux de son relief sont autant de facteurs qui ont concouru à donner à la faune albanaise une richesse et une variété remarquables. Le monde animal en Albanie, de même que la végétation, est fortement analogue à celui des pays méditerranéens et de l'Europe centrale. On y rencontre de nombreuses espèces d'animaux sauvages : loups, renards, ours, lièvres, chevreuils, bouquetins, et bien d’autres.

L'Albanie possède également de grandes richesses ornithologiques. En plus de toutes les espèces d'oiseaux domestiques, elle est peuplée de nombreux oiseaux sauvages, observables notamment dans la réserve naturelle de Divjaka, au bord de la lagune de Karavasta.

Les eaux albanaises abritent environ 110 familles de toutes les espèces de poissons de la Mer Méditerranée : mulets, bars, rougets et truites sont quelques-uns des poissons que l'on trouve entre autres sur les étales poissonnières. Si vous passez par la région de Pogradec, ou si vous décidez de passer la frontière avec la Macédoine, vous ne manquerez pas d'entendre parler du koran, une truite qui ne vit que dans le lac d'Ohrid et dans le fleuve du Drin Noir. Son goût croisé, assez similaire à celui de la truite saumonée est très apprécié des populations vivant à proximité de cette région.