Albania

National Geographic : L’Albanie un des 10 pays que vous devez visiter en 2016

Le 9 juin dernier, le site National Geographic a publié un article sur les 10 lieux qui mériteraient de voir plus de voyageurs. Parmi eux se trouve l'Albanie, mais également notre voisin le Kosovo!

Cet article rappelle la récente ouverture du pays au tourisme et sa différence par rapport aux autres pays des Balkans. En effet, sur les côtes albanaises, on retrouve encore quelques vestiges du passé. Notamment Butrint à 20 minutes de la ville balnéaire de Saranda.

Butrint est un site archéologique qui a été classé en 1992 au Patrimoine Mondial de l'UNESCO. C'est une antique cité à ciel ouvert qui fut habitée pendant plusieurs siècles.

La ville de Berat, la ville de Gjirokastra ou encore le Lac d'Ohrid font eux aussi partie du Patrimoine Mondial de l'UNESCO. L'Albanie est un pays aux multiples facettes qui saura vous étonner !

 

Auteur: Estelle Thomas ©Ecotour Albania

Source : http://www.nationalgeographic.com/travel/features/ten-places-that-deserve-more-travelers/

Gjirokaster, Albanie

 

Butrint Amphithetre

Découverte de Korca ; la Pâque Orthodoxe

Decouverte de Korça : La Paque Othodoxe

A environ 3 heures de route de Tirana au sud-est, se situe la ville de Korça, ville qui compte aujourd’hui 85 000 habitants.

Habitée depuis l’Age de bronze, cette ville a un important passé historique. Elle accueilli les premiers bains romains, conserve des traces d’une vie médiévale, mais a connu un développement important suite à la destruction de la ville de Voskopoja qui se trouve à une vingtaine de kilomètre. En effet, la ville était la principale concurrente pour le commerce. Suite à cela, le bazar de Korça devient important et un des plus réputés d’Albanie et abritait environ 1000 boutiques, aujourd’hui le bazar n’en compte plus que 300 mais il regorge d’objets en toutes sortes.

Korça a accueilli la première école d’Albanie en 1724, puis son premier lycée en 1856. La particularité de cette école est que l’enseignement était assuré en grec, puis en turc. Ce n’est qu’en 1887 que l’albanais apparait. Vous pouvez d’ailleurs visiter le Musée National de l’Education, qui retrace l’évolution de l’enseignement à Korça.

Mais Korça souvent surnommée « Le Petit Paris » est principalement reconnu pour son attachement avec la France. En 1917 le lycée français ouvre ses portes jusqu’en 1939. De plus, en 1914 la ville faisait partie de la province autonome de l’Epire du Nord (région du sud de l’Albanie où habite une minorité grecque) qui était alors occupé par les grecs. Au début de la Première Guerre Mondiale, la ville fut alors placé sous le contrôle de la France qui en assura la protection jusqu’aux Accords de Paix de Versailles. Aujourd’hui, un lieu de mémoire a été construit pour les disparus de la Première Guerre Mondiale : le « Cimetière Français », où se tient tous les ans la commémoration du 11 Novembre.

La ville a ensuite connu une histoire difficile, après quelques mois d’indépendance suite au Traité de Versailles, Korça fut sous l’influence communiste. Après avoir été à nouveau occupé par la Grece, l’Italie et l’Allemagne lors de la Seconde Guerre Mondiale, Enver Hoxha, qui fit ses études au lycée français, pris le contrôle du parti communiste et instaura la dictature.

 

Vous pouvez d’ailleurs retrouver un court reportage réalisé par TV5Monde Destination Francophonie,  concernant l’influence francophone à Korça, via ce lien : http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Destination-Francophonie/Episodes/p-31363-lg0-Destination-Korca.htm

Aujourd’hui Korça a su conserver son originalité malgré l’ancien régime communiste. Il est agréable de parcourir ses ruelles, d’y visiter le musée national médiéval, son musée d’art oriental, sa mosquée, sa cathédrale orthodoxe « La Résurection du Christ » qui fut reconstruite en 1992 après qu’elle fut détruite lors du régime ou pourquoi pas visiter la brasserie de la bière Korça, une des plus vieilles bières du pays.

Korça est aussi connu pour sa cuisine traditionnelle, le Lakror en fait partie. Le Lakror est une sorte de Byrek rempli de fromage, d’épinard ou bien de tomates et oignons. A la différence d’un Byrek classique, celui-ci ne comporte que deux couches de pates, sa préparation est rigoureuse et demande du temps, soyez patient, l’attente en vaut la peine. Sa cuisson se fait dans un grand plat métallique qui est placé dans un four traditionnel à bois et recouvert de charbon de bois pour que la cuisson soit uniforme. Votre repas pourra être accompagné de musique traditionnelle jouée à la guitare.

Le weekend du 1er mai se tenait d’ailleurs à Korça la Pâque Orthodoxe. Cette fête religieuse chrétienne commémore la résurrection de Jésus-Christ le troisième jour après sa passion. La Pâque Orthodoxe est une fête chrétienne ressemblant à la fête catholique. Les différences se trouvent dans les traditions et aussi dans la date. Cette fête n’a pas de date fixe et est fixée en fonction du calendrier Julien. Une des traditions les plus populaires pour Pâque est de peindre des œufs, principalement en rouge, et de les offrir.  

La cérémonie de pâque a eu lieu le samedi soir, des centaines de personnes se sont regroupées autour de la Cathédrale Orthodoxe de Korça « La Résurrection du Christ » pour assister à la messe qui s’est tenu devant la cathédrale. Les cloches ont retentit à minuit, un feu d’artifice fut tiré, les gens ont allumé leurs bougies à partir de la bougie du prêtre, puis, ils gens ont commencé à échanger leurs œufs, et à jouer à un jeu traditionnel qui consiste à toquer l’œuf d’une autre personne, si l’œuf ne se casse pas, alors il est considéré comme porte-bonheur. 

Auteur : Estelle Thomas ©Ecotour Albania

Korca

 

Korca maison

korca 1

korca

 

korca 3

korca Skenderbeg

L’Albanie et les Albanais éveillent la curiosité des Suisses

L’Albanie et les Albanais éveillent la curiosité des Suisses

Une forte diaspora de langue et culture albanaise vit en Suisse. Grâce aux contacts avec des personnes aux racines albanaises, de plus en plus de Suisses s’intéressent à connaître de plus près les pays albanophones, mais aussi la culture albanaise.

Reportage de l'émission Diversité‬ de La Télé sur l'Albanie.

Émission magazine d’actualité portant sur les thèmes de la migration, de l’intégration en Suisse et des liens avec les pays d’origine des populations migrantes en Suisse.

 

Regardez la video:

http://www.latele.ch/play?i=60041

 

Découverte de Berat

Aujourd’hui, partez à la découverte de Berat, un des  lieux incontournables à visiter lors d’un voyage en Albanie.

Aussi appelée « la ville aux 1000 fenêtres », Berat procure une atmosphère d’un autre temps dans laquelle vous allez adorer flâner.

Dotée d’un charme tout particulier, la petite ville fait dorénavant partie du Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 2008.

A pied pour les plus courageux ou en voiture, vous pourrez  vous rendre au « château :Kalaja en albanaie » une forteresse situé dans dans les hauteurs de la ville.  Promenez-vous à l’intérieur des remparts dans lesquels vous découvrirez de charmantes blanches maisons traditionnelles de la période ottomane, mais également d’autres nombreuses curiosités telles que la statue impressionnante de la tête de l’empereur Constantin, la sublime église de St Théodore en briques rouges, la citerne qui servait stocker l’eau lors de l’époque byzantine et tous les vestiges de l’ancienne ville.

On y trouve également dans la citadelle, le musée du célèbre peintre albanais du 16eme siècle Onufri. Quelques-unes des icônes les plus remarquables du peintre y sont exposées.

Dans le monastère qui abrite le musée Onufri, furent retrouvés à l’époque du communisme deux Codex datant du VIème siècle et IX ème siècles ap. JC, aujourd’hui conservés à Tirana et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Depuis les remparts vous aurez l’occasion de contempler un panorama époustouflant sur la ville. En effet, Berat offre une vue magnifique sur la montagne de Tomorr à l’est de la ville qui culmine à 2416 mètres. Cette montagne est également connue pour être un pèlerinage pour les Bektâchî, deuxième religion la plus pratiquée en Albanie. D’en haut vous serez également surpris de découvrir un bâtiment imposant au style très particulier ressemblant étonnamment a la maison blanche à Washington DC : l’université privée, Albanian University de Berat. Cette dernière toute récente a su trouver sa place dans le paysage de la ville apportant un contraste avec l’architecture des quartiers de maisons blanches traditionnelles.

Une fois redescendus dans la ville vous pourrez vous balader sur la promenade et découvrir la nouvelle cathédrale orthodoxe et la grande mosquée, et vous permet de découvrir les principaux monuments comme la nouvelle cathédrale orthodoxe et la grande mosquée.

Nous vous invitons également à vous perdre dans ruelles escarpées du quartier traditionnel de Mangalem, vous pourrez y voir la jolie « mosquée des célibataires » et de nombreux petits magasins parfaits pour ramener des souvenirs.

Si vous traversez le pont vous pourrez visiter des autres quartiers de maisons blanches aux multiples fenêtres nommés Kala et Gorice qui vous enchanterons à coup sûr.

Auteur Julie Terrol ©Ecotour Albania

 

L'Albanie qualifiée pour l'Euro 2016

Après sa victoire en Arménie (3-0), l'Albanie est directement qualifiée pour l'Euro

Les Albanais avaient besoin d'une victoire en Arménie afin de se qualifier directement pour l'Euro, et ils l'ont obtenue (3-0). Ils participeront en juin prochain à une phase finale pour la première fois de leur histoire.

Les supporters de l'Albanie viendront en France l'été prochain. (Reuters)

Les supporters de l'Albanie viendront en France l'été prochain. (Reuters)

 

C'est une grande première : l'Albanie, qui n'avait jamais participé à une phase finale de Coupe du monde ou de compétition continentale, s'est qualifiée ce dimanche après-midi pour l'Euro. Les coéquipiers du Nantais Lorik Cana devaient s'imposer en Arménie pour doubler le Danemark, qui occupait la deuxième place du groupe I avec un point d'avance et un match de plus. Les Albanais y sont largement parvenus (3-0), grâce à des buts de Hovhannisyan (9e c.s.c.), Xhimshiti (23e), et Sadiku (76e).

Alors qu'ils s'apprêtent à affronter ce soir la France en amical, les Danois se retrouvent donc troisièmes du groupe et devront passer par les barrages en novembre pour accéder à l'Euro.

Premiers de ce groupe I, les Portugais ont gagné en Serbie (2-1), avec des buts de Nani (5e) et Moutinho (78e).