Byrek

La cuisine albanaise - "Pain, sel et cœur" (bukë, kripë dhe zemër)

«Pain, sel et cœur» (bukë, kripë dhe zemër), ce proverbe exprime le mieux ce qui fait les Albanais.

On nous demande souvent à quoi ressemble la cuisine albanaise.
Quels sont les plats traditionnels? Quel goût ont-ils?

* Ce sont des questions intéressantes qui peuvent être utilisées pour en apprendre beaucoup sur le pays. La meilleure chose à faire est de demander aux mères albanaises, qui parlent de cuisine du fond du cœur. Elles connaissent très bien la préparation de plats traditionnels.

* La cuisine albanaise a été influencée par l'histoire et le développement du pays au fil des siècles et a ses racines dans la cuisine méditerranéenne.

* "Les restaurants slow-food sont à la mode en Albanie. Un accent particulier est mis sur la presentation des plats afin de promouvoir le "coup de foudre" pour la nourriture. La presentation et l'âme qui est mise dans la cuisine reflètent l'hospitalité spéciale et le cœur de chaque Albanais.

* Pour les Albanais, la préparation et la consommation de la nourriture, même dans les moments les plus difficiles, était une «cérémonie sacrée» au cours de laquelle toute la famille se réunissait, ou qund un ami était chaleureusement invité et qu'il recevait tous ce qui y avait «du pain, du sel et du cœur» "(Bukë, kripë dhe ze mër). Ce proverbe exprime le mieux ce qui fait les Albanais.

* Dans chaque province d'Albanie, génération après génération, les plats traditionnels, les parfums et les combinaisons de saveurs authentiques ont été préservés.
En voyageant d'une ville à l'autre, vous vous rendez compte du nombre de nuances que chacune offre.

byrek_francais.jpg

 

Bien sûr, la base de la cuisine albanaise est la viande et les légumes. De plus, le fameux "byrek" (pâte feuilletée) ne doit pas être ignoré, qui est proposé différemment dans chaque coin du pays. La qualité des produits et le goût ont toujours été importants pour les habitants.

famille_artikull_fr.jpg

 

Comme en voyage, mais cette fois gastronomique, nous vous emmènerons dans le nord du pays et nous vous ferons essayer le "Fli" à Valbona, les "Jufka me Pule" à Dibra, et un peu plus bas le "Tave me Krap" à Shkoder. Presque comme des saveurs séparées, mais tellement liées les unes aux autres, le goût méridional vous rapprochera de la mer avec les plats de poisson frais, "arapashi" à Vlora et le fameux "qifqi" à Gjirokastra. Du sud au nord, notre voyage s'arrête dans le sud-est du pays à Korça et Rehovë, à l'arôme de "Trahana" du matin, au goût des "Petanik" pour le dejeuner. A Përmet nous nous arrêtons pour essayer les différents "glikots" célèbres et tant aimés de tous. C'est là que nous arrivons sans nous en rendre compte dans le centre de l'Albanie, à "Tava e Dheut", "Tava e Kosit", "Japrakë", "Ballokume", "Qumeshtor", "Bugaçe" ou "Revani".
Les vignerons albanais produisent et commercialisent de plus en plus avec succès des différentes variétés "Fait en Albanie" non seulement dans leur pays mais aussi dans le monde entier. Cependant, le raki et la bière sont indispensables sur une table albanaise.

Nous espérons avoir rapproché un peu la cuisine albanaise, et maintenant nous vous invitons cordialement à en faire l'expérience et à en profiter vous-même.

Venez et découvrez le goût unique que vous n'avez certainement «jamais» essayé et dont vous ne serez certainement pas déçu.

plats_atricle_fr.jpg

© Elvira Balla & Ecotour Albania

VOYAGE EN ALBANIE - SUISSE MOI - Part 1

 

Dans quelques jours, Sylvain Nicolier et son équipe * Suisse moi * partiront à la découverte de l'Albanie, le joyau le mieux caché de l'Adriatique !

En parcourant ce pays, on imagine aisément que le secret le mieux gardé d'Europe sera bientôt dévoilé au plus grand nombre. En attendant, c’est très tranquillement que le pays s’ouvre au tourisme pour les plus curieux des voyageurs.

 "On commence la rencontre avec l'Albanie à Tirana. Cette capitale représente bien son pays – c'est un mélange de styles d'architecture, de religions et de gens. On visite la mosquée, la cathédrale orthodoxe, le quartier du Bllok et on grimpe sur les pyramides. Ce vendredi soir on rejoint les foules aux terrasses pour manger nos premiers plats albanais et boire nos premiers raki, l'alcool local. 

Le lendemain matin on part vers l'ouest de l'Albanie. On arrive assez vite à Elbasan. Après la visite de la plus ancienne citadelle du pays, qui nous charme avec ses petites ruelles pavées, on goûte au vrai déjeuner albanais – le byrek.

Prochain arrêt – le lac Ohrid, séparant l'Albanie de la Macédoine. Ce lac, le plus profond des Balkans, est inscrit dans la liste de patrimoine de l'UNESCO grâce à la richesse de sa flore et sa faune. On se balade sur la plage de Tushemischt et on boit un café « shum mir » à Pogradec.

Ce soir on arrive à Korça que nous pouvons observer depuis une tour dominant la ville. On profite de découvrir la danse traditionnelle et de manger de la viande grillée avec de la bière de renommée nationale.

On emprunte la route pour monter à Voskopoje, mais on s'arrête assez vite pour voir le marché des animaux. Les paysans vendent des vaches, des veaux, des ânes et des chevaux au milieu d'un champs. 

Une fois arrivés à Voskopoje, on monte visiter le monastère de Saint-Prodhom, construit en 17e siècle. 

Nous voilà enfin arrivés dans un minuscule village Rehove, où on passe la soirée chez Koço et Lavdia, les habitants qui nous dévoilent leur vie albanaise.

Après trois heures de virages on arrive à Benje, un bassin d'eaux thermales qui nous rafraîchissent et soignent. 

Ensuite, on arrive à Gjirokasträ, une des villes les plus anciennes de l'Albanie. Elle est classée dans la liste de patrimoine de l'UNESCO. On monte aussitôt visiter le château qui surplombe la ville au coucher de soleil. 

Le lendemain matin on bouge en direction de la côte. "

Source : http://www.suissemoi.com/2016/05/10/traversee-de-lalbanie/

 

Traversée de l'Albanie